Cycle « Gérer les différences à l’école »

27.10.2017, 19h30 | Auditorium Theo Angelopoulos – IFG

À l’occasion du séminaire « De l’Espagne au Levant : Vie et Destin des communautés sépharades » et dans son prolongement.

Comment écrire l’histoire? L’histoire est-elle un simple fait de transmission ou une réécriture permanente d’un passe qui porte vers l’avenir? Comment transmettons-nous la mémoire? Quel est le rôle de l’école? Le professeur d’histoire a-t-il seul la responsabilité de porter la mémoire du passé et quel passé? Quelle variabilité de l’enseignement de l’histoire face aux faits traumatiques? Autant de questions qui seront abordées dans cette soirée à l’usage des spécialistes mais aussi des éducateurs et du grand public.

Avec :

Zanet Battinou, directrice du Musée juif de Grèce

Tal Bruttmann, historien, conseil scientifique de la Maison d’Izieu

Giorgos Kalantzis, Secrétaire général aux Cultes, ministère de l’Éducation, de la Recherche et des Cultes

Giorgos Kokkinos, historien, professeur à l’université d’Égée, membre du comité de révision des programmes scolaires d’Histoire, Institut des politiques éducatives

Modératrice : Elli Lemonidou, docteure en histoire des relations internationales, professeure assistante à l’université de Patras

Lieu d’histoire et de mémoire ouvert à tous, le mémorial de la Maison d’Izieu perpétue le souvenir des enfants et des adultes juifs qui y avaient trouvé refuge de mai 1943 à la rafle du 6 avril 1944. Attaché au présent et tourné vers l’avenir, il suscite la réflexion sur le crime contre l’humanité et les circonstances qui l’engendrent. À travers l’évocation des enfants juifs d’Izieu et de leurs éducateurs, c’est contre toute forme d’intolérance et de racisme qu’il entend lutter.

Entrée libre, traduction simultanée

Informations: sce@ifa.gr